Mythes et croyances en entrainement (2e partie)

2e partie

Comme mentionné lors du premier article traitant de ce sujet, le monde l’entrainement doit aussi faire face à divers mythes et croyances qui sont solidement ancrés. Des recherches et des études parviennent maintenant à démystifier ceux-ci et à expliquer plus clairement divers phénomènes liés à l’entrainement. Ainsi, voici 3 autres mythes et croyances qui peut-être vous surprendront ou tout simplement viendront confirmer ce que vous saviez déjà. Afin de lire la première partie de cet article, cliquez ici : Mythes et croyances Première partie.

 

5) SI J’ARRÊTE DE M’ENTRAINER PENDANT UN CERTAIN TEMPS, MES MUSCLES SE TRANSFORMERONT EN GRAS

What happens when you stop training

Cette croyance populaire est totalement fausse. Physiologiquement parlant, ce concept est impossible. Le muscle ne peut se métamorphoser en tissus graisseux. Toutefois, lorsque l’on est dans une période plus sédentaire, c’est-à-dire, beaucoup moins active, où l’entrainement est délaissé, le muscle va donc graduellement s’atrophier (réduire) et donc diminuer sa masse, puisqu’il sera moins en demande. Votre corps pourrait, en raison de la diminution du temps accordé à l’activité physique, emmagasiner plus de gras qui envelopperait alors les muscles (surtout dans vos zones plus faibles!).

La place occupé par 1 livre de gras est beaucoup plus grande que celle requise pour 1 livre de muscle, donnant ainsi l’impression que le muscle s’est transformé en gras.

Le processus inverse est aussi impossible. Une période d’entrainement intense ne changera pas votre masse graisseuse en muscle, tout comme une roche ne peut pas miraculeusement se métamorphoser en une pépite d’or. Les muscles se développeront et l’énergie déployée par votre plus haut niveau d’activité fera brûler votre réserve en gras, diminuant ainsi celle-ci.

 

6) LE MEILLEUR INDICATEUR D’UNE PERTE DE POIDS EST VOTRE PÈSE-PERSONNE (BALANCE)

scaleweightFAUX! Le pèse-personne ne peut malheureusement pas faire la différence entre la perte de poids en lien avec la masse graisseuse et la prise de masse musculaire. Vos séances d’entrainement feront en sorte que vos muscles se définiront davantage et prendront plus de volume. Le meilleur indicateur afin de vérifier la progression demeure les mensurations de votre corps (taille, bras, cuisse, etc.), des photos de vous ou la grandeur de vos vêtements ; d’où l’importance de prendre ces mesures avant d’entamer un nouveau programme et non nécessairement se fier uniquement au chiffre apparaissant sur la balance.

Comme mentionné au point précédent, il existe une différence marquée en fait d’espace occupé entre 1 livre de muscle et 1 livre de gras : c’est comme comparer un haltère de 1 lb (muscle) et un sac de riz de 1 lb (gras).

 

7) UN SOUTIEN-GORGE SPORT PERMET UNIQUEMENT DE PRÉVENIR LA DOULEUR AUX SEINS EN LIEN AVEC LE REBONDISSEMENT.

181117907_XS (1)FAUX une fois de plus! Mesdames, votre brassière sport préférée possède plus d’une fonction. Elle permet effectivement de réduire la douleur aux seins en lien avec l’effet de rebondissement lors de vos entrainements avec impacts ou sauts, mais également, elle prévient l’affaissement des seins. En fait, ce ne sont pas que les facteurs du vieillissement et de la gravité qui rapprochent vos seins de votre nombril (!), les exercices à impacts élevés (jogging, séances d’entrainements avec sauts, etc.) causent un stress sur les ligaments de Cooper (reliant la peau aux muscles permettant de maintenir un sein plus ferme).

Un simple jogging de trente minutes peut provoquer plus de 5000 rebonds à votre poitrine. Une grande majorité de femmes pratiquant des sports ressentent des douleurs à la poitrine et quelques-unes ressentent même des malaises dans les épaules et au cou.

Selon l’American Council on Exercice (États-Unis), le soutien-gorge de compression serait plus adapté aux femmes ayant des poitrines plus petites (A-B), tandis que les femmes avec des seins de plus grandes tailles (C et plus) devraient préconiser le port d’une brassière sport avec système d’encapsulation.

 

8) S’ENTRAINER DANS UN GYM AMÈNE DE MEILLEURS RÉSULTATS QUE S’ENTRAINER À LA MAISON

gym vs maisonPas nécessairement véridique pour tous…! La clé est de trouver la routine qui nous permet personnellement de persévérer en entrainement. Si le fait de devoir vous déplacer au gym vous convient et représente une source de motivation, parfait! Il s’agit donc pour vous de votre recette gagnante. Par contre,  si prendre votre voiture pour vous déplacer vers le gym devient une corvée (surtout l’hiver), de vous changer au vestiaire , de vous entrainer à la vue des autres vous angoisse, l’entrainement à la maison peut alors devenir la solution. Bref, si pour vous, descendre au sous-sol ou vous installer dans votre pièce préférée en petite tenue, décoiffée à toute heure de la journée pendant que les enfants sont avec vous dans la maison (sans besoin de gardiennage) vous convient mieux, alors foncez! Vous avez ainsi trouvé votre formule gagnante.

Évidement, certains ont besoin d’un support ou de socialiser comme source de motivation. Le gym conventionnel offre cette facette sociale, mais avec l’explosion des réseaux sociaux, la salle d’entrainement du quartier ne s’avère plus la seule option maintenant. Les groupes de support en entrainement sur le web ou sur Facebook vous offrent maintenant cette opportunité de rester en contact avec des gens motivés comme vous et qui vous offrent de l’aide et du support et ce, à quelques clics grâce à votre téléphone intelligent, votre tablette ou votre ordinateur, en tout temps et où que vous soyez (à la maison, au bureau, en voyage, etc.).

Que vous soyez plus gym ou que vous penchiez davantage vers l’entrainement à la maison (ou un mélange hybride des 2!), la seule variable qui importe demeure le fait de trouver une routine dans laquelle vous êtes confortable et qui vous permettra d’atteindre vos objectifs en santé (entrainement et nutrition).

Afin d’avoir plus d’infos sur les programmes d’entrainement offerts à la maison, le support de coaching ou les groupes de support sur Facebook, contactez-nous par courriel à supercardiocoach@gmail.com.

 

Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *